Par Carol LOOK

Première partie:
Dans la deuxième partie, je vous raconterai l’histoire d’une femme qui a perdu plus de 23 kilos après avoir assisté à une de mes journées de stage “Abondance”.

J’ai eu tellement d’échos positifs après ces séminaires que je me suis dit que j’allais écrire un court article décrivant les raisons et les mécanismes derrière cela en première partie.

L’un des thèmes les plus importants sur lequel on peut travailler lors de mes ateliers “Abondance” est le sentiment d’être privé de quelque chose. Lorsque quelqu’un se sent émotionnellement privé d’argent, de nourriture, d’amour, d’attention ou de temps, cette personne éprouve un sentiment de “manque” ou de “pas assez” et c’est la vibration qu’elle dégage envers le monde. Cela signifie que quoi que vous leur montriez, disiez ou offriez, ces personnes ne peuvent se convaincre qu’elles sont en sécurité et qu’il y a assez de tout… argent, temps, amour, sécurité… La sensation de prospérité (assez, beaucoup, abondance, richesse) amène la prospérité dans votre vie, alors si vous pouvez changer ce sentiment intérieur, vous pouvez changer les circonstances extérieures. J’ai l’habitude d’utiliser les affirmations suivantes :

Même si je me sens privé de quelque chose et que je sais que mes moyens sont restreints, je m’aime et je m’accepte infiniment et complètement.

Même s’il n’y a jamais eu assez pour moi…

Même si mes parents m’ont appris qu’il n’y aurait jamais assez, j’accepte qui je suis et le niveau actuel de mes ressources…

Même si j’ai peur qu’il ne reste plus rien pour moi…

Même si je me sens privé de quelque chose en ce moment…

Même si je me sens vide à l’intérieur et que je veux plus…

Ces sentiments intérieurs diffusent une certaine énergie dans leurs commerces et entreprises (y compris leurs cabinets (médicaux etc.) qui en fait repousse ce qu’ils désirent financièrement. Ce sentiment de manque inhibe également leur équilibre et leur paix intérieure… une autre vibration qui empêche l’Abondance d’arriver jusqu’à vous.

Un autre thème important des ateliers “Abondance” lié au succès de la perte de poids  est le thème des croyances limitatives. Lorsqu’une personne croit qu’elle est issue d’une famille qui ne peut réussir à maigrir, elle ne se voit pas comme un vainqueur et par conséquence, sabote ses efforts de régime. De la même façon, un de mes clients issu d’une famille de « perdants » financièrement parlant ne s’accordait aucune possibilité qu’il en soit autrement pour lui après des générations de mauvais gestionnaires. Souvent les gens qui ont fait l’expérience d’une mauvaise décision en affaires, ont énormément de difficultés à prendre d’autres décisions au point de parfois en créer une phobie. Chaque fois qu’ils pensent réinvestir ou prendre une nouvelle décision, le souvenir de l’échec précédent les hante… comme celui de reprendre du poids « comme la dernière fois » qui peut hanter un individu qui vient de commencer un nouveau régime.

Même si je ne réussirai jamais parce qu’il en était ainsi pour mes parents et grands-parents, j’accepte quand même qui je suis…

Même si je suis issu d’une famille qui n’y arrive pas, je réalise que je suis différente et tout à fait capable de réussir.

Même si je ne crois pas en moi et que je n’ai jamais réussi auparavant, je choisis de croire en mes capacités maintenant.

Même si je me souviens de ce qui s’est passé la dernière fois, je choisis de nouveaux schémas qui me mèneront au succès.

Le troisième thème commun dans mes ateliers Abondance est de traiter les zones de confort. Quand une personne n’est pas à l’aise avec le fait de gagner $100,000 par an, elle ne sera pas capable de gagner ce montant sans équilibrer la balance l’année suivante. Ces personnes-là doivent gagner moins l’année d’après pour se sentir elles-mêmes. Il en va de même pour les personnes qui veulent perdre du poids. Si elles ont toujours été et se sont toujours vues comme quelqu’un qui a 23kg de trop, qui seront-elles lorsqu’elles auront atteint leur poids idéal ? Comment réagiront les autres ? Quelle sera leur nouvelle identité ? Je traite ces problèmes de la façon suivante :

Même si je ne me sens pas à l’aise avec mes nouveaux revenus (ou dans mon nouveau corps) je m’aime et je m’accepte infiniment pendant ce changement…

Même si je ne me reconnais pas dans ma nouvelle tranche de salaire, j’accepte mes sentiments et mes peurs quoi qu’il en soit.

Même si je n’appartiens pas à ce monde, je me sentais plus à l’aise avant… j’aime et j’accepte mes sentiments et ma vie.

Même si je ne me reconnais pas actuellement, je choisis de me sentir de plus en plus à l’aise chaque jour.

Dans la deuxième partie, vous trouverez le succès incroyable d’une praticienne EFT qui a perdu 24 kilos après avoir assisté à une de mes journées atelier “Abondance”.

Carol LOOK – EFT Master


Deuxième partie

L’histoire de Linda

Linda vint me voir à une conférence l’année dernière et me dit « J’ai suivi votre stage Succès et Abondance » l’année dernière et j’ai perdu 24 kilos ! »

Linda avait essayé de perdre du poids tellement de fois depuis la naissance de ses enfants qu’elle avait arrêté de compter le nombre de fois où elle avait fait du yo-yo avec ses kilos ! A chaque fois qu’elle atteignait son poids idéal elle n’arrivait pas à maintenir ce poids et se retrouvait à manger autant qu’avant le début de son régime.

Je demandai à Linda quel avait été le déclic lors de mon stage Abondance qui l’avait aidé à perdre du poids. Elle répondit qu’elle avait toujours eu le sentiment qu’il n’y avait pas assez de tout – argent, nourriture, amour… Elle mangeait toujours comme s’il n’y en avait pas suffisamment, ce qui signifie qu’elle mangeait trop, régulièrement et désespérément. Elle faisait constamment des provisions et mangeait énormément pour ne pas ressentir de privation. (Notez que ce sont les thèmes principaux que j’enseigne dans mes cours d’abondance ! Quand les gens se sentent désespérés ou qu’ils ressentent un manque ou une privation d’argent, ils n’arrivent pas à attirer l’argent ou à le garder quelles que soient les opportunités qui leur ont été présentées.)

La mère de Linda était obèse et décéda alors qu’elle essayait de perdre du poids. Ainsi, Linda expliquait qu’elle avait des très grandes peurs de perdre du poids et de combien cela pourrait être dangereux pour elle. Elle avait associé la perte de poids à une menace pour sa vie, même si cela n’avait pas été la cause de la mort de sa mère.

Son autre résistance « oui, mais » à propos de perdre du poids était qu’elle ne voulait pas être comme les gens qui jugent les autres selon leur poids. Lors du stage Abondance, nous avons fait des exercices EFT typiques sur la peur d’être « comme les gens riches ». Dans le cas de Linda, elle ne voulait pas « être comme eux » dans le sens où elle ne voulait pas être comme ces gens qui critiquent les personnes en surpoids. Tandis que les mots étaient différents, elle les relia à sa peur d’être mince et de juger les autres, et cela libéra cette connexion et lui permit d’être mince sans critiquer les autres.

Après avoir tapoté toute la journée lors du stage Abondance, Linda arrêta de se sentir privée, remarqua qu’elle ne se sentait plus comme s’il n’y en avait pas assez et ne ressentait plus la nécessité de remplir sa vie de nourriture. Par le passé, lorsqu’elle commençait un régime, elle pensait déjà « Quand est-ce que je vais pouvoir recommencer à manger normalement… »

Je demandai à Linda « Que s’est-il passé financièrement pour vous après le stage ? » La partie la plus importante du stage Abondance était qu’elle avait auparavant l’impression de ne pas mériter d’être riche. Depuis le stage, en plus d’avoir perdu plus de 23 kilos d’une manière saine, elle attire beaucoup plus de clients à son cabinet par semaine et en est très heureuse. Elle a aussi réussi à mettre de l’argent de côté pour sa retraite et le plus important est qu’elle a toujours cru qu’il n’y avait pas assez de temps pour s’amuser et pour les amis… et elle a réussi à consacrer une partie de son temps pour rencontrer des gens tout au long de l’année et est ravie de ce changement dans sa vie.

Avant le stage, Linda avait l’impression ou la « croyance limitative » qu’elle ne pouvait garder d’argent que l’argent lui glissait entre les doigts), et cela a aussi changé. Elle a fait des travaux d’amélioration dans sa maison et ressent l’abondance au niveau de sa santé et de ses relations. Maintenant les médecins lui envoient des patients !!

Ci-après une lettre de Linda…

Ce fut un plaisir de discuter avec vous à la conférence sur l’énergie à Toronto et de vous raconter à quel point je suis enchantée des résultats du groupe de travail sur l’abondance de l’année dernière. J’ai oublié de mentionner que depuis que mon blocage « il n’y a pas assez » a été dégagé et je n’ai plus besoin de me sentir complètement pleine à la fin d’un repas comme c’était le cas auparavant (ou j’aurais été anxieuse). En fait, maintenant, je préfère arrêter de manger avant de me sentir rassasiée.

Et trois semaines plus tard…

Lorsque vous m’aviez interrogée à Toronto sur ma perte de plus de 22 kilos à la suite de votre stage Abondance, je pense vous avoir dit que le problème « d’abondance » n’avait pas tellement changé. Je viens de faire un rapport de mes revenus pour l’année 2005 et mes revenus ont augmentés de plus de 20 000 dollars ! Je ne m’en étais pas du tout rendu compte car j’avais encore de la place pour des clients, mais la situation s’est en fait réellement améliorée sans que je ne m’en rende compte.

Peut-être que le « Je ne mérite pas d’avoir de l’argent parce que ma mère est morte avant d’avoir pu elle profiter du sien » a été guéri après tout !

Et un dernier email 7 mois après notre conversation, 19 mois après le stage.

Chère Carol,

Je mange toujours sainement, je fais de l’exercice régulièrement et je maintiens ma nouvelle taille. Il m’arrive parfois de me sentir inexplicablement « affamée » tout en sachant que ce n’est pas une vraie faim.

Au début cela m’ennuyait parce que je n’arrivais pas à trouver le problème qui entraînait cette sensation, mais j’ai décidé d’utiliser l’EFT pour « Même si je me sens affamée et que je ne sais pas pourquoi, je choisis de me sentir détendue et pleinement satisfaite. » (ou autres mots dans le même sens). Je remarque que cette sensation se dissipe avec ce genre de phrase.

J’ai refait un rapport de mes revenus, ils ont encore augmentés par rapport à l’année dernière. Je n’ai toujours pas l’impression de travailler très dur, sans doute parce que mes clients se sentent bien, ce qui est très gratifiant d’un point de vue émotionnel, et parce que travailler avec des techniques énergétiques maintient ma propre énergie à un niveau élevé.

 J’espère que mon histoire aidera d’autres personnes à poursuivre leur travail sur l’énergie avec toi ou avec d’autres thérapeutes et à faire disparaître leurs blocages de longue date et atteindre leurs objectifs.

Amitiés

Linda

Carol Look, EFT Master

Traduction : Marie-Laure Messmer et Lucile Vanlerberghe