Note :Il serait utile de lire l’article sur la Technique du Film avant de lire celle-ci.

Cette technique est utilisée lorsque la charge émotionnelle d’un évènement que l’on a choisi de traiter est trop forte. Elle est très utile pour les praticiens lorsqu’ils sont amenés à traiter des traumatismes graves (viol, agression, accident, guerre). Il est inutile que le client subisse à nouveau son traumatisme.

 

La démarche :

1)  Demandez au client d’identifier un incident traumatique spécifique (voir la Technique du Film).

2)  Ensuite, demandez-lui de deviner à combien serait son intensité émotionnelle sur une échelle de 0 -10 s’il devait vous raconter l’indicent. Instruisez-le de ne PAS l’imaginer maintenant. Certains vont fermer les yeux et le faire quand même mais il est très important qu’ils ne fassent pas car le but de cet exercice est justement d’éviter les émotions fortes.

3)  Faites une ronde sur : « Cette émotion quand j’ai eu mon accident«  par exemple, mais je trouve qu’une affirmation du genre « Même si j’aurais une intensité de 10 si je devais raconter mon film«  avec comme phrase de rappel « cette intensité de 10«  permet de prendre davantage de distance avec l’évènement  traumatisant.

4)  Après ce tour de tapotements, demandez-lui de deviner à nouveau quelle est l’intensité et refaire une ronde EFT.

5)  Répétez la procédure jusqu’à ce que l’intensité soit suffisamment basse pour être soutenable (entre 0 et 3). Vous pouvez alors entamer la procédure de la Technique du Film qui permettra, s’il y a lieu, de révéler d’autres aspects cachés et aussi de faire le lien avec d’autres évènements du passé.