Bonjour,
Je souhaite savoir si l’EFT se pratique aussi sur des enfants de 4 ans car ma fille de cet âge-là porte toujours des couches et celà pose problème à l’école. Est-ce que cette technique peut apporter une solution ?
Merci de bien vouloir me répondre.
Cordialement,
B.L

Bonjour,

Oui, l’EFT se pratique bien sur les enfants et avec beaucoup de résultats.
Le tout est de trouver ce qu’il y a derrière ce « problème ».
Est-ce une peur de la part de l’enfant? Est-ce une manière à lui de s’exprimer? Est-ce qu’il a simplement besoin de plus de temps? En avez-vous parlé à votre pédiatre?

Lorsqu’on travaille avec son enfant ou avec un proche, je vous recommande de commencer d’abord par faire de l’EFT pour vous-même pour les raisons pourquoi c’est un problème pour vous (ce n’est pas forcément un problème pour l’enfant) ainsi que pour toute émotion ou stress que cet histoire de couches vous provoque (envers l’enfant, l’école, vous-même…).

Pour les enfants vous pouvez procéder avec une peluche sur lequel vous aurez cousu des boutons ou bien mis des petits autocollants sur les points (un seule côté – peu importe lequel –  sinon ça devient trop complexe). Vous tapotez sur la peluche au lieu de tapoter sur l’enfant. Cela marche très bien car nous avons ce qu’on appelle des « neurones miroir ». (ex: lorsque vous voyez quelqu’un croquer dans un citron vous salivez)

L’avantage est que c’est la peluche qui porte le problème pour l’enfant.
Par exemple:
« Tigrou ne veut pas enlever sa couche pour aller à l’école. Sais-tu pourquoi?
Il a des boutons magiques et si tu veux, on peut l’aider en tapotant sur ses boutons. Veux-tu m’aider? »
  etc. Laisser aller votre créativité et votre instinct.

Ne vous inquiétez-pas si l’enfant ne répond pas aux questions ou ne veut pas vous aider. Procédez quand même. L’enfant participera à sa façon même si c’est juste jouer dans la même pièce. Ils entendent beaucoup plus qu’on croit!

Ecoutez surtout ce que dit l’enfant et ne supposez rien à l’avance. Prenez exactement les termes qu’il vous donne et faites la ronde avec ses propres mots.

Après chaque ronde demandez-lui comment se sent la peluche, si elle a envie de dire quelque chose etc.

Adaptez le langage de la ronde pour l’enfant:

Vous pouvez parler de la peluche:

Même si Tigrou ne veut pas enlever sa couche, c’est un Tigrou génial!
Même si Tigrou a peur de faire pipi dans sa culotte sa maman et papa l’aiment très fort.

Vous pouvez aussi parler à la peluche:

Même si tu ne veux pas enlever ta couche je t’aime tout fort/ tu es un Tigrou génial etc.

Vous pouvez aussi parler pour la peluche:

Même si je n’ai pas envie d’enlever ma couche je suis un Tigrou génial

A vous de voir. Vous pouvez choisir soit l’un soit faire les trois (dans cet ordre: de, à, pour) car ca permet d’approcher la question de manière progressive.

J’espère que ceci vous aidera. Si vous avez d’autres questions, n’hésitez-pas à me contacter.

Cordialement,
Christine