Lors d’un salon de bien-être en Angleterre où je représentais l’EFT, je donnais des séances d’essai de ½ heure. Une dame de forte corpulence qui roulait en scooter pour personnes handicapées s’est approchée de moi. Elle m’a expliqué qu’elle n’arrivait plus à tenir debout sans tomber. A part son pied, elle disait avoir de multiples problèmes de santé et elle allait chez le médecin toutes les semaines depuis 10 ans.

Malgré le fait qu’elle n’avait plus de sensations dans son pied gauche (au toucher) elle avait néanmoins des sensations de brûlure très intenses et elle n’arrêtait pas de se tortiller et de grimacer de douleur.

Elle m’a dit qu’elle voulait essayer la technique pour perdre du poids mais je lui ai dit qu’une ½ heure serait un peu court car il y a souvent de multiples causes émotionnelles derrière l’obésité, alors je lui ai proposé de l’essayer pour son pied.

Elle était d’accord alors nous avons commencé par faire une simple ronde de tapotements sur les différentes sensations physiques.

Après cette ronde la sensation désagréable avait quitté son pied et commençait à remonter sa jambe d’une manière plus diffuse.

A ce moment, elle m’a dit qu’elle était à moitié Cherokee et qu’à âge de 9 ans elle avait était soudainement enlevée de la réserve indienne pour se retrouver parachutée en Angleterre. Elle avait perdue toutes ses repères, toute sa communauté et elle avait très peur.

Du coup j’ai décidé de continuer sur ce souvenir où nous avons fait 2 autres rondes sur ces aspects. Je lui ai demandé que, pendant qu’elle tapotait, d’imaginer qu’elle tapotait aussi sur elle-même petite.

Nous avons fait 2 autres rondes sur ce souvenir où j’ai incorporé l’Ho’oponopono avec les tapotements et elle m’a dit « Je sens mon pied à nouveau et la sensation de brulure est partie! » Son visage avait une expression à la fois de joie et d’incrédulité.

Elle pliait sans arrêt son pied et je pensais qu’elle ressentait encore de la douleur mais elle m’a dit, « Non, j’étire mon pied et c’est agréable. Ca fait un an que je n’ai pas pu faire ça! »

Elle m’a recontacté le surlendemain et je lui ai demandé comment elle allait depuis le weekend alors elle m’a dit : « Le lendemain j’étais épuisée et j’ai dormi jusqu’à 11:30, chose inconnu au bataillon. Mon pied était normale toute la journée. J’ai toutefois eu une petite sensation de brûlure le soir mais je peux sentir mon pied pour la première fois depuis un an!!
En plus de ça, j’ai mis fin à une relation, chose que je remettais au lendemain depuis 3 ans! »

Comme quoi, parfois on peut faire des pas de géant en très peu de temps!

Et je sens qu’elle va continuer à en faire car elle m’a dit qu’elle était décidée à continuer à travailler en EFT pour ses multiples problèmes de santé.