Témoignage de Michael Carr Jones : michaelcarrjones@quietquality.com

Bonjour Betty !

Lorsqu’on me demande d’expliquer simplement ce qui se produit avec l’EFT, je dis que l’énergie est comme une rivière qui coule et est fermée par un embâcle. L’EFT dégage l’embâcle. Lorsque le négativisme obstrue le flux, dégagez-le et permettez que la positivité coule et aide le corps à se guérir.

Merci d’afficher ces articles de forum. Ils sont vraiment importants pour moi.

Je souhaite partager ce petit message – ceci nous rappelle que nos semences portent fruit… Pas étonnant que nous aimions autant l’EFT.

 

Bonjour Michael,

Tu ne te souviendras peut-être pas de moi… avant d’avoir lu ce qui suit :

Ma peur en avion est vieille de 40 ans. Mon premier voyage en avion (en Espagne) était une expérience stressante parce qu’en survolant le canal, un moteur a fait défaut et il nous a fallu revenir en Angleterre.

J’ai beaucoup voyagé depuis, y compris de longs voyages au Canada, en Asie, aux USA et en Russie (Aeroflot – hmm, c’est une autre histoire…). Je reconnaissais que si je ne prenais pas l’avion, je ne verrais jamais ces endroits merveilleux, mais la peur était toujours là, me rendant parfois très malade.

Je pense que ma rencontre avec Michael Carr-Jones était prédestinée.

Je suis un stage d’artisanat à Lux Mundi, le mercredi après-midi. Ce jour-là, on nous a dit qu’il fallait utiliser la salle derrière la cloison parce que le grand hall était réservé pour une session portant sur la médecine alternative.

Michael est arrivé pour se rendre compte que personne ne viendrait à sa session. Il s’est donc aventuré dans notre salle pour voir ce qui se passait. L’une des femmes de mon groupe lui a demandé quelle médecine alternative il enseignait. Je n’ai entendu que « phobies ». J’ai mentionné que c’était dommage que je ne puisse assister à son stage parce que j’avais une peur d’être en avion et que je devais partir pour l’Angleterre le lendemain. Il m’a pris la main, m’a posé quelques questions, et m’a demandé de répéter des affirmations. Honnêtement, je dois avouer que ceci m’amusait et que j’étais sceptique. Mais quelle réussite !!! Le lendemain, j’ai fait ce vol vers l’Angleterre, et seule pour la première fois, je n’ai ressenti aucune peur. Une semaine plus tard, j’y suis retournée, et toujours, pas la moindre peur. C’était merveilleux de me sentir si bien et d’apprécier mon voyage.

J’avais eu tort d’être sceptique et je n’ai maintenant que des éloges pour cet homme qui a si bien su m’aider.

Betty Moore-Hafter

Traduit et adapté avec permission.

Source : Louise Gervais www.wisdomofbeing.com