Bonjour,

Hier soir  a eu lieu un de nos Groupes Partage EFT bimensuels et comme à l’accoutumée, nous avons travaillé en « Partage des Bénéfices« .

En résumé : une personne du groupe choisit de faire une séance EFT avec moi et tout le groupe l’accompagne en faisant les rondes EFT comme si on était à sa place et en répétant les mêmes phrases qu’elle. Mais auparavant, chacun choisit une émotion ou une douleur physique qui lui est propre et l’évalue sur une échelle de 0 à 10. Il le met ensuite de côté et se concentre uniquement sur la personne qui fait la séance.

Après quelques rondes il repense à son problème et réévalue l’intensité émotionnelle. Dans la plupart des cas, l’intensité a diminué. Il le remet alors de côté de nouveau et on reprend la séance et ainsi de suite.

Hier soir le problème de C se centrait autour de la culpabilité qu’elle ressentait en tant que mère. Elle regrettait des choses qu’elle avait pu dire ou faire en présence de son enfant ainsi que lorsqu’elle était enceinte. Elle craignait que cela ait pu l’influencer et être la cause de ses moments de colère ou de tristesse.

Etant donné que je guidais la séance je me suis oubliée et je n’ai pas pensé à prendre un évènement pour le travailler en partage des bénéfices.

Mais je me suis rendue compte que son histoire avait résonné en moi sans que je m’en aperçoive, car moi aussi je suis mère et il m’arrive aussi de me poser la question si je fais bien mon job de maman (il n’y pas d’école de parents, ni de diplôme et pas de manuel et donc pas moyen de contrôler si on fait bien !).

Il m’est arrivé de regretter de mon comportement, lorsque je constate que cela ait pu lui faire de la peine ou lorsque je vois que mon enfant a hérité d’un de mes comportements que je juge comme étant négatif.

En tout cas, j’ai dû certainement en bénéficier car après que tout le monde soit parti je me suis sentie allégée avec une envie de chanter et de danser et ce matin en me levant j’ai trouvé un beau post-it où il y avait marqué : « Bisous Maman, Je t’aime! »

Hier soir tout le monde avait pu faire baisser leur intensité émotionnelle d’une manière considérable et plusieurs d’entre eux sont même arrivés à zéro – c’est-à-dire qu’il n’y avait plus de charge émotionnelle lorsqu’ils repensaient à l’évènement qui en était la cause.

Merci infiniment à C d’avoir fait résonner en nous ces émotions et de nous avoir donné cette belle opportunité non seulement de ressentir de la compassion mais aussi de régler indirectement nos problèmes personnels.

Merci aussi à Gary Craig d’avoir eu cette merveilleuse idée qu’est le Partage des Bénéfices!

Amitiés,

Christine Blanchet

Voir la rubrique « Témoignages » pour d’autres témoignages concernant les Groupes de Partage.