La méthode choix a été développée par le Docteur Patricia Carrington et consiste à remplacer la deuxième phrase de la phase de préparation par un choix positif.

 

Par exemple au lieu de dire :

 » Même si j’ai ce problème,  je m’accepte … « 

On dit :

« Même si j’ai ce problème, je choisis de … « 

Un exemple : « Même si j’ai peur des réactions de mon chef, je choisis de me sentir calme et sûr de moi »

 

Ensuite, après avoir fait la ronde sur l’aspect négatif (« j’ai peur de ses réactions » ) on refait aussitôt une ronde avec le choix positif (« je choisis de me sentir calme et sûr de moi ») sans passer par la phase de préparation.

 

Parfois il est préférable de dégager d’abord suffisamment le négatif en faisant quelques rondes avec la phase de préparation habituelle avant de pouvoir procéder à un choix positif.

 

Quelques conseils :

 

Eviter les choix négatifs  qui emploient des mots comme : plus, pas, jamais etc.

 

A la place d’un choix négatif comme :

« Je choisis de plus manger de chocolat le soir » on peut dire :

« Je choisis de respecter mon corps et de manger sainement « 

 

Eviter les choix comparatifs en employant des termes comme : plus, moins, mieux   etc.

Je choisis de me sentir mieux

Je choisis de me sentir plus confiant.

Je choisis d’avoir plus d’argent

 

Ces phrases sont signes que la personne ne sait pas ce qu’elle veut. Donc soyez bien clair avant de faire un choix sur ce que vous voulez vraiment. Peut-on faire un choix sans savoir ce qu’on veut ?

 

Le choix négatif ainsi que le choix comparatif, nous relient toujours au problème alors que le choix positif nous permet de nous en libérer en envisageant une toute nouvelle réalité.